RACHIS

 

BILAN

PHASE NON PLIABLE

période alitée

bilan fonctionnel

DD, fonction nulle

bilan articulaire

interdiction de rechercher mobilités

bilan musculaire

à priori insuffisant car malmené par traumatisme

bilan CTV

stase veineuse

période ambulatoire

bilan fonctionnel

DD

fait AVQ

bilan articulaire

pas capable de supporter les contraintes

bilan musculaire

contractures

 

PHASE PLIABLE

reprise de mobilité contrôlé

bilan fonctionnel

attitude très guindée

fait AVQ

ne porte pas de charges lourdes

bilan articulaire

étoile de Maigne

zones de silence à l'enroulement

bilan musculaire

Shirado, Sorensen

contractures

reprise des contraintes, des activités fonctionnelles et sportives (phase d'athlétisation)

étoile de Maigne

Shirado et Sorensen déficitaires

 

REEDUCATION

PHASE NON PLIABLE

objectifs : mettre en place conditions de correction-stabilisation permettant cicatrisation complète

principes : ne jamais remettre en cause la consolidation

période alitée

objectifs : donner du temps pour que décision chirurgicale soit prise

apprendre position monolithique permettant de passer à phase ambulatoire

principes : non reproduction du mécanisme vulnérant

pédagogie

dominante musculaire

lordose ou hyperlordose, verrouillage, EAA

verrouiller, empêcher de lever tête, MI

bras tendus, résistance vers la tête ou vers les pieds

MI en crochet, on mobilise bras et jambe, seulement bras, seulement jambes

passage en DL

massage des contractures

travail des extenseurs en DV

dominante fonctionnelle

passage DL à assis

1er lever, marcher en lordose

apprendre à se coucher

dominante CTV

si patient marche pas : triple flexion/extension, extension hallux

rééducation respiratoire

ambulatoire

objectifs : musculature vigilante et résiste ferme

dominante musculaire

érection rachis

réflexes posturaux : EAA, serrer scapulas, baiser épaules, enfoncer pieds dans sol (attention aux torsions, mais doit pouvoir résister aux torsions (résistance à rotation des ceintures))

bras tendus en avant, genoux serrés, EAA, poussées sur mains

assis, EAA, sollicitations cardinales

lordoser, mains dans le dos, résistance derrière la tête, se lever, s'asseoir, se lever, etc...

debout, bras tendus en avant, marcher avec résistance latérale sur mains

 

PHASE PLIABLE

objectifs : donner au patient une fonction égale ou très approchée de celle d'avant

qualité musculaire très supérieure à celle d'avant pour compenser insuffisance

séquellaire

principes : progressivité

reprise de mobilité contrôlée

objectifs : mobilité du rachis sans compensation du voisinage

rendre une mobilité, une proprioception vertébrale proche de la physiologie

massage manipulatif en DD (mouvements d'extension à tout les niveaux, mouvements microrotatoires)

massage en DL, MI en crochet, cuisse MK contre genou patient, avants-bras sur thorax et cuisse, torsion, retour avec notre cuisse

DD, patient croise bras et rampe

maîtrise active de la cinétique vertébrale : 1- apprendre mouvement complexe : cyphose lombaire,

puis inflexion latérale (bascule bassin), puis torsion

2- maîtriser cinétique vertébrale et connaissance

sensorielle : cyphose dont on choisit le sommet, et

rapprocher les mains progressivement, puis patient

capable d'ouvrir au niveau choisi (lésé)

3- éducation en translation : mobilité frontale (main

thoracique et main lombaire), mobilité sagittale

(projection antérieure poitrine, lordose dorsale et

cyphose lombaire), mobilité oblique

rééducation de l'équilibre : patient et MK assis face à face : mouvements latéraux de rotation de hanche, d'inclinaison du rachis, et patient doit rattraper

aspect ergonomique : port de charges lourdes

reprise des contraintes, des activités fonctionnelles et sportives (phase d'athlétisation)

objectifs : souplesse maximale et résistance musculaire maximale

technique de Klapp : cyphose/lordose, marches croisée ou à l'amble, lever MS/MI

debout, bras tendus en avant, mains jointes, résistance sur mains, patient s'accroupit, remonte

technique gymniques de renforcement intense : déplacement en ramping sur le sol, mains dans le

dos, buste redressé

équilibre fessier : MI tendus, fléchis, tendus...

recevoir, et relancer objet lesté

saut à cloche pied de part et d'autre de bande

progression : écarter les bandes

 

QUESTIONS

position assise n'entraîne pas forcément une cyphose lombaire

F = 106° chez les hommes et 109° chez les femmes, sans compensation

quand patient fléchissent à moins de 90°, pas de problème

 

mobilité

rachis lombaire : région la plus mobile du tronc

risques d'enraidissement

IMK : mobilisation non souhaitable pendant phase de cicatrisation

redonner mobilité vers physiologie : mobilisations spécifiques

stabilité

poutre composite passive : os, disque, ligaments

colonne rachidienne active : muscles autour (fonctionne ne permanence : stabilité contre pesanteur)

caisson abdo (répartition des pressions, quand contraintes augmentent beaucoup)

IMK : compenser éléments passifs avec éléments actifs

apprentissage verrouillage et position monolithique

contraintes

IMK : utiliser le caisson abdominal pour absorber les contraintes

fonction

statique, cinétique, intermédiaire entre MS et MI

IMK : rééduquer automatismes, reprogrammation neuromotrice du rachis

 

traumatologie du rachis cervical

traitement par ostéosynthèse, puis immobilisation par minerve

minerve pendant 4-6 semaine

syndrome de déprogrammation du système cervical dû au réflexe occulocéphalogyre (douleur, migraine, difficultés de concentration, troubles de la mémoire)

rééducation commence avant le sevrage de la minerve : contractions isométriques dans contention

éviter le syndrome subjectif (diminuer la peur d'être paralysé)

on peut enlever minerve quand bon port de tête : apprendre EAA

surveiller points d'appui dans minerve

reconditionner

 

 

© 2013 JO & CO
Rachis