Développement psycho-moteur de l'enfant

Introduction

L'enfant se développe grâce à ses sens, interface entre le corps et l'environnement.
Le développement est l'acquisition par l'enfant de ce qui lui permet de devenir autonome
dans son environnement.
La motricité correspond aux déplacements et aux activités manuelles.
La spatialisation est la connaissance de l'espace alentour, du volume, du temps.
Le langage permet la communication.
L'être humain a trois caractéristiques:
-le volume crânien
-la station bipède
-la prématurité du nouveau-né
Tout le développement chez l'homme est plus lent que chez les singes.
Pendant plusieurs mois, le nouveau-né est incapable d'agir seul.

Neurologie

Le cerveau humain a gardé une base primate. On bouge grâce aux
muscles, mais pour bouger, il faut l'idée de bouger, cette idée est
donnée par le cortex.
Le système sous-cortico spinal est le plus ancien, il se développe à partir de la 24ème semaine
de vie intra-utérine jusqu'à la 34ème semaine. Il est responsable de la coordination
des gestes automatiques.
Dans la zone sous corticale, on trouve:

  • noyaux gris centraux
  • noyaux caudés
  • thalamus
  • lenticulaire
  • locus niger
  • noyau rouge
  • formation réticulé: voies de passage et de filtrage des informations

Ce système a un rôle dans la programmation des muscles posturaux, régulation du rythme veille/sommeil
analyse des sensations reçues.
Le système cortico-spinal se développe à partir de la 32ème semaine, la maturation a lieu vers 2ans
Les fibres partent de cerveau, il est responsable de la motricité évolué, des mouvements volontaires.
Le programme moteur de la décision est situé dans le cervelet.
Le rôle du système cortico-spinal est d'inhiber l'activité du système sous cortico-spinal.
La spasticité est l'exagération du réflexe myotatique du à une lésion de le voie
cortico-spinal.

Compétences précoces d'un nouveau-né

Elles sont essentiellement sensorielles, on étudie les sens, on les met en évidence.
L'ensemble des capacités sensorielles est pratiquement fonctionels:

  • auditives: lorsque l'on parle, l'enfant se calme, le rythme cardiaque
    s'accélère, l'enfant reconnaît sa mère, l'oreille capte les différences sonores.
  • visuelles: vision existante mais pas d'accommodation visuelle, le seul
    secteur nette est à 25cm (distance sein-visage de la mère). Il ne distingue
    pas les couleurs mais la brillance. Il est capable de capter des objets et de les suivre.
  • goût: il connaît les mimiques de rejet, de plaisir (expériences de STEINER).
    Les récepteurs gustatifs sont fonctionnels, il est habitué au régime alimentaire de sa mère.
  • olfactives:il peut distinguer des odeurs différentes, il préfère l'odeur de sa mère.
  • toucher:les récepteurs tactiles sont fonctionnels.

Etats de PRECHTL

  • Niveau 1: l'enfant a les yeux fermés, sa respiration est calme, peu ou pas de mouvement (dors)
  • Niveau 2: l'enfant a les yeux fermés mais les globes oculaires bougent, la respiration est
    moins calme, on a quelques mouvements (sommeil agité).
  • Niveau 3: L'enfant a les yeux ouverts, sa respiration est calme, peu de mouvements (éveil calme )
  • Niveau 4: L'enfant a les yeux ouverts, le respiration est irrégulière, on a des mouvements
    (éveil agité)
  • Niveau 5: L'enfant a les yeux ouverts ou fermés, sa respiration est irrégulière, beaucoup
    de mouvements (pleurs)

Différents réflexes

Ce sont les test réflexes tendineux qui traduisent une activité archaïque et peuvent révéler
des problèmes du à des lésions intra-utérines.

  • réflexe de MORO: l'enfant est en DD, on tape des 2 côtés de la tête ce qui provoque
    un écartement des membres supérieurs puis leurs rapprochements.
  • réflexe de GRASPING: l'enfant referme sa main sur un doigt.
  • réflexe d'extension croisée: maintien de l'enfant en DD avec un membre inférieur
    en extension, l'autre membre va fléchir puis revenir vers l'autre.
  • réflexe ipsi-latéral de flexion: la stimulation de la plante du pied entraîne
    un retrait de celui-ci.
  • réaction d'incurvation du tronc: l'enfant est en DV, lors de la stimulation
    de la peau du dos, il repousse la main en s'incurvant.
  • réflexe obligatoire: déglutition et réflexe des points cardinaux (réagit
    à tous ce qui touche le coin de sa bouche et essaie de le gober.

Tonus passif et tonus actif

Le tonus est l'état de contractilité d'un muscle. A la naissance, l'enfant est hypertonique
ou hypotonique.
L'extensibilité est examinée segments par segments, résultat exprimé en angles.
Le tonus passif consiste en des mobilisations à vitesse lente.
Chez l'être humain, les tissus mous (peau, aponévrose, tendons, ligament...)
s'adaptent à la longueur qui leur est proposé.

Le Tonus actif est la capacité de l'enfant à répondre à une stimulation
Il peut tenir une position, activité posturale. L'heure normale
de la marche est environ de 15 mois. Si l'enfant est laissé à lui-même
il n'évolue pas. En déplacement, le nouveau-né est en position de flexion.
A 32 semaines, le tonus actif est nul.
Différentes épreuves permettent de tester ce tonus:

  • épreuves du Flamand rose: un enfant stimulé repousse son poids
    il est capable de se retourner tout seul.
  • réaction latérale d'abduction: lorsque le bébé est sur le côté,
    sur le dos ou sur le ventre, il doit se redresser.

Evolution de l'enfant

La motricité manuelle

Elle vient après le déplacement.
A 3 mois, il saisit un objet au contact.
A 7 mois, il porte les objets à la bouche.
A 8 mois, l'objet passe d'une main à l'autre.
A 1 an, il met l'objet dans un récipient, il vise dans un grand bol.
A 15 mois, il pose deux cubes l'un sur l'autre.
A 18 mois, il mange à la cuillère.
A 3 ans, il prend sa fourchette correctement.
Pour avoir la préhension, il faut:

·         capter visuellement

·         localiser

·         identifier l'objet

·         un mouvement jusqu'à l'objet

·         un mouvement de la main autour de l'objet (préhension)

·         manipulation

Connaissance de l'espace:
l'enfant apprend le volume dans lequel il vit, ce qui dépend de sa
motricité.
Un rond fermé exprime le fait que l'enfant sait qu'il existe deux
environnements différents (dehors et dedans). Un enfant ne sait pas écrire
s'il ne sait pas faire des traits verticaux, obliques, des ronds...

Faculté d'imitation
A 3 mois, l'enfant répond à un sourire.
A 6 mois, il distingue les personnes inconnues
A 8 mois, il a la notion de permanence de l'objet, il voit l'objet
s'il disparaît, il sait que l'objet n'a pas vraiment disparu
A 9 mois, il sourit à un miroir.
A 1 an, sur demande, il donne l'objet.

Motricité bucco-faciale

Ce sont les actes moteurs du visage.
Il s'agit de la nutrition et du langage.
A la naissance, il dirige sa bouche, tête et langue en avant.
A 3 mois, il fait des vocalises.
A 9 mois, il dit PAPA.
A 10 mois, il dit MAMAN.
A 1 an, il connaît 3 mots.
A 2 ans, il parle à la première personne.

TP psychomotricité de l'enfant

On agit chez des enfants dont la motricité valide n'est pas ou
peu développée. Chez un enfant non valide, on essaie de voir le retard
On utilise une rééducation de type facilitateur:
on lui apprends à garder l'équilibre du corps, à laisser G au-dessus
du polygone de sustentation. Il doit garder une position basse, la haute entraîne des instabilités.
Il faut lui apprendre à se rééquilibrer:
soutien, maintien, redressement, rééquilibration.
Le corps se déplace grâce à des bras de levier. La position du membre inf
est déterminée suivant le mouvement que l'on veut.
Apprendre les transferts d'appuis pour bouger plus facilement.
Respect de la physiologie articulaire.
Utiliser les capacités du sujet, chaque sensation fabrique le schéma corporel
et la capacité proprioceptive.
Contraction active afin de solidifier l'os pour bien grandir ce qui nécessite
une participation active du sujet.

Le tirer-assis

Il s'agit d'une chaîne de flexion, le thérapeute doit se placer près des membres
inférieurs. La tête amorce le mouvement en se soulevant, si ce mouvement n'est pas acquis
alors on ne peut pas s'asseoir.

Zones de GESSEL

·         Zone 1: acquise à 8 semaines: la tête soulevée.

·         Zone 2: acquise à 12 semaines: les épaules soulevées.

·         Zone 3: acquise à 16 semaines: sur les coudes.

Retournement

Acquis vers 7 mois.
Le thérapeute est à cheval sur la jambe pivot.
Aller: l'autre jambe est pliée à 90°, l'enfant suit l'objet du regard
et se retourne en suivant l'objet.
Retour: on met le bras en adduction, la cuisse remontée à 90° en abduction
l'enfant suit l'objet de l'autre côté.

Technique de relâchement du membre inférieur

Il n'y a pas de volonté de résister donc pas de douleur
On étire les fibulaires grâce à une flexion des orteils
on appuie sur la tête du premier métatarse et on emmène
le pied en inversion, l'autre main est dans le creux poplitée.

Rampé et pseudo rampé

Pour le rampé, l'enfant doit tenir en zone 3, il fléchit un peu le genou
le thérapeute peut l'aider en lui donnant un appui sous le pied et sous le genou
Pour le pseudo rampé, la force donnée par l'appui est moindre,
le sujet glisse, il n'avance pas.

quatre-pattes

Le sujet est en DV, on lui fléchit le genou au maximum
puis on lui bloque le genou pour ne pas qu'il glisse, on aide le sujet
à basculer sur le genou fléchi et enfin on lui fait fléchir l'autre genou.

Le petit lapin

Il s'agit d'un quatre pattes avec les bras tendus devant (les fesses
touchent les talons)

Assis talon

A partir du quatre pattes, on redresse le tronc du sujet, en évitant
les chutes transversales.

Chevalier servant

On translate le poids du corps sur la jambe qui restera au sol puis
on tourne le buste vers le côté de la jambe libre.
On effectue une pression sous la fesse, le sujet dégage sa jambe instantanément.

Tirer-assis latéral

Comme le tirer-assis, on tire le bras opposé sur le côté, le sujet
se met sur le coude puis le poignet se met automatiquement en pronation
le sujet s'appuie dessus, il faut le maintenir.

Debout

On passe de la position chevalier servant à la position debout.
On transfère le poids du corps sur la jambe de devant puis on effectue
une rotation sur le bassin du sujet. Grâce à la réaction du flamand rose
le sujet repousse son poids et va donc se lever en se tournant et arriver
les jambes écartées. Le thérapeute doit se placer sur le côté du sujet
pour ne pas gêner la rotation.

© 2013 JO & CO
Dévelopement psychomoteur de l'enfant