COXARTHROSE

 

BILAN

 

interrogatoire

âge, poids, taille

profession, activités

logement

douleur : type mécanique : liée à l'effort, à la fatigue, disparaît au repos

pli inguinal +++, région péritrochantérienne, cuisse, lombaire

échelle EVA, nombre d'antalgique/jour

depuis quand

bilan morphostatique

flessum, adductum, rotatum latéral hanche

bilan fonctionnel

marche : quantitatif : périmètre de marche ou temps de marche

qualitatif : boiteries : plan sagittal : d'esquive sur pas post.(rétraction éléments                                                capsuloligamentaires ou diminution force musculaire)

en salutation (flessum hanche + problèmes lombaires)

demi-pas postérieur s'estompe

plan frontal : d'épaule : moyen fessier faible, bascule bassin, épaule                                          sur bassin pour ligne de charge sur coxofémorale.

aides de marche (de quel côté)

difficulté accroupissement, montée escaliers, monter dans le lit, mettre chaussures.

bilan CTV

oedème membre inférieur

infiltrats cellulitiques autour de la région péritrochantérienne, sous crête iliaque, région lombaire.

bilan articulaire

limitation amplitudes en flexion/extension, abduction, rotation médiale hanche

10-80 / - / 15 / 20 / 20 / 10

bilan musculaire

qualitatif : amyotrophie : perte galbe fesse, quadriceps (quand très évoluée).

hypoextensibilité des adducteurs, des fléchisseurs de hanche

contracture adducteurs et paravertébraux

quantitatif : force musculaire (signe de Trendelenbourg)

profil psychologique

adhérence au traitement, motivation ...

 

CONCLUSION BILAN

 

incapacités : patient gêné dans les AVQ : marche, activités avec flexion de hanche.

déficiences : douleur de type mécanique

limitation d'amplitude articulaire

diminution de force musculaire et hypoextensibilité des adducteurs.

 

REEDUCATION

 

objectifs : - diminuer les répercutions douloureuses

- entretenir ou récupérer les amplitudes articulaires

- retrouver équilibre musculaire

- éduquer le patient (économie articulaire)

- conserver une fonction acceptable pour le patient le plus longtemps possible

principes : travail statique (évite agression sur cartilage)

dynamique non résisté (moins de contraintes)

douleur

physiothérapie chaude, électrothérapie, US, massages (adducteurs, régions péritrochantérienne, pelvitrochantérienne, lombaire), postures (traction suspension).

orthopédie

entretien articulaire : mobilisations passives, dans toute l'amplitude articulaire possible.

prévention et correction attitudes vicieuses : contracter-relâcher

postures : ext. : DD avec MI en hyperflexion

DV avec coussin sous ventre

DV avec coussin sous MI

ABD : traction suspension

posture manuelle

rotation : traction suspension avec semelle

posture manuelle en DD ou DV

dominante musculaire (réharmonisation musculaire)

stabilisateurs latéraux : de 5° d'abduction à 5° d'adduction

DD, résistance à cheville ou à cuisse

Dcontrolatéral, résistance à cheville ou à cuisse, travail en F/E/ROM

DL, soulever bassin

bipodal, résistance controlatérale sur bassin

pelvitrochantériens (en tant que stabilisateurs, pas ROL) : assis ou semi-assis, résistance sur face latérale genou.

chaîne d'extension (grand fessier, quadriceps, triceps) : DD triple extension

DD, enfoncer talon dans la table

dominante fonctionnelle

diminuer boiteries, contraintes

corriger défauts de marche : grandeur pas, pas postérieur, oscillation tronc ...

conseils d'hygiène de vie

éviter surcharge pondérale, éviter port de charges lourdes (ou en controlatéral)

éviter station debout prolongée, marches trop longues, conseiller aides de marche (côté controlatéral)

faire bicyclette

exercice d'assouplissement en sens inverse des déformations (DV / s'asseoir à cheval sur chaise / DD MI en crochet, pieds écartés, rapprocher les genoux)

conseils d'adaptation professionnelle

 

QUESTIONS

 

stabilisateurs latéraux : moyen fessier, TFL, petit fessier, fibres superficielles du grand fessier.

angle cervicodiaphysaire : 135°

- coxavalga : bras de levier raccourci, stabilisateurs latéraux augmentent                                  leur force.

- coxavara : bras de levier augmenté.

balance de Pauwels : en monopodal, les stabilisateurs latéraux déploient F = 3.(P – MI portant)

contrainte sur hanche : 4.(P – MI portant)

lors coxavalga : 5 à 6.P

angle de couverture externe : supérieur à 25° sinon excès de contraintes

dysplasie de l'acétabulum, subluxation progressive

angle de couverture antérieur : supérieur à 25°

angle d'obliquité du toit : inférieur à 10°

 

radio de face : pincement de l'interligne (chondrolyse)

géodes sur la tête ou sur l'acétabulum

condensation des bords

ostéophytose marginale (sur l'acétabulum, sur la tête et le col du fémur)

 

 

© 2013 JO & CO
Coxarthrose