BIOMECANIQUE FONCTIONNELLE

Questions :

 

 Qu’est ce que la notion de « placement scapulaire » ?

C’est le placement initial de la scapula en adéquation avec l’humérus qui conditionne la suite du mouvement.

Leur mobilité doit être en corrélation pour avoir un mouvement harmonieux, le plus efficace et le plus économique.

Ca fait partie de la stratégie anticipatrice du mouvement et doit être prise en compte lors de la rééducation

Ex : faire claquer un fouet, dégainer un revolver (cow-boy), porter une bouteille sur un plateau…

 

Position fonctionnelle de l’épaule ou position privilégiée ou « closed  position »

Plan frontal : 40° (45°) d’abduction

Plan sagittal : 40° (45°) de flexion

Plan transversal : 40° (45°) de rotation médiale

C’est le placement offrant la meilleure stabilité pour gérer les différents déplacements du membre.

 

Contraintes max de l’épaule

À 60° d’abduction scapulo-humérale ? cisaillement

À 90° d’abduction scapulo-humérale ? compression

CCL : le secteur difficile de l’abduction est entre 60° et 90 ° d’abduction

 

Rythme SH

abduction

Scapulo-humérale

 

Scapulo-thoracique

 

secteur

amplitude

fraction

amplitude

fraction

0°-30°

+ 25°

5/6

+5°

1/6

30°-90°

+40°=65°

2/3

+20°=25°

1/3

90°-150°

+20°=85°

1/3

+40°=65°

2/3

 

Mouvement du coude associé à l’abduction

Pronation (+ flexion)

 

Gestes de kinésithérapie pour rééduquer le glissement inférieur de la tête humérale lors de l’abduction

? placer une balle sous le bras entre le bras et le thorax et demander au sujet de la faire rouler         de haut en bas

? placer le bras du sujet en légère abduction sur une table puis lui demander glisser le bras sous un obstacle ? inclinaison du tronc + glissement inférieur de la tête associé à un roulement vers le haut

?mettre une aiguille à 3 mm  de l’épaule du sujet et lui demander de faire une abd sans bouger le tronc

 

Paradoxe de CODMAN

Tout mouvement effectué dans les plans verticaux et horizontaux de l’espace s’accompagne d’un mouvement dans le plan transversal (?rotation)

Intérêt MK mouvement d’embrassade fait travailler flexion+ abd+ rot lat.

Paradoxe de LOMBARD

2 muscles antagonistes et biarticulaires fonctionnent simultanément en course moyenne.

 

En supination, quel est le mouvement de l’ulna au cours de la pronation centrée sur le pouce

Extension du coude+ rot med de SH

 

Muscles de la flexion et de l’extension des doigts

Articulation

Flexion

Extension

MP (P1/ Méta)

IO

ED

IPP (P2/P1)

FSD

IO

IPD (P3/P2)

FPD

IO

 

Rythme de la flexion des doigts à partir de la rectitude

1-                  flexion IPP (P2/P1) par FSD+ ligament rétinaculaire oblique

2-      flexion IPD (P3/P2) par FPD

3-                  flexion MP (P1/Méta) par IO+ lombricaux

 

Rythme d’extension des doigts à partir de la flexion

1-                  extension MP par FSD+ED ? recul de la tête +mise en tension du ligt rétinaculaire oblique.

2-                  Continuité du mouvement par mise en tension de l’ED  sur P1

3-                  Extension IPP par étirement de IO ? traction sur languette lat de l’ED

4-                  Extension IPD par mise en tension du ligt rétinaculaire oblique

 

Composante de l’opposition du pouce (grande et petite course de DUPARC) et les muscles moteurs

Flexion+abd+pronation

LE1? CE1?LAbd1? CAbd1+Opp+CF1? Add1

 

Composantes et muscles de la contre-opposition (=retour de l’opposition)

Extension+ abd+supination

LE1(+++) ? CE1 ? CAbd1

 

Transmissions des contraintes en compression de la main vers l’humérus

Main ? Radius? MOI ? Ulna ? Humérus

 

Fonction du poignet

Stabilité

 

Conséquences méca d’une prothèse d’épaule inversée

Il n’y a plus de roulement –glissement inverse lors de l’abduction, juste un glissement circonférentiel

 

Ligament qui influence le + l’abduction SH

Faisceau inf du ligt gléno-huméral ? induit une rot lat

 

Conditions nécessaires à une bonne cohésion articulaire lors de déplacement huméral

Un bon " placement scapulaire" (cf p.1)

 

 

Evaluation des contraintes au niveau de la cheville en position neutre

Valeur  R=2P

Répartition en monopodal  5/6 tibia

                                                 1/6 fibula

Localisation  dôme du talus au milieu (entre l’avt -arr et lat-med)

                            Surface maxi en position neutre

 

Enumération des conditions favorisant la rot med automatique du genou

N’est possible qu’en flexion ? détente des ligaments latéraux et tension du système pivot (lig croisés)

Convexité du condyle tibial  lat (mobilité) et concavité du condyle tibial  med (stabilité)

Asymétrie des axes condylaires

 

Qu’est ce que l’ « équiportance » au niveau de la coxo-fémorale ?

C’est l’adaptation souple (viscoélasticité) des surfaces articulaires en présence (surf. Semi-lunaire et tête fémorale) lors de charge normale qui permet une répartition des contraintes.

 

Effet ténodèse

C’est la partie de la flexion des doigts provoquée par la mise en tension :

-                                              des fléchisseurs lors d’une extension du poignet

-                                              des extenseurs lors d’une flexion du poignet

 

Eléments déterminants le valgus du coude

Inclinaison (bas-dd) de la trochlée humérale

Angle épiphyso-diaphysaire de l’ulna (ouvert en dh)

Orientation de la gorge de la trochlée

 

Mouvements associés à la pronation

-                                              pronation de la colonne du pouce

-                                              Abd SH

-                                              Coude de finesse (flexion + pronation)

 

Rôles des ménisques du genou

-                                              ? concordance

-                                              ? stabilté

-                                              ? surface de contact

-                                              répartition des contraintes

 

Freins de flexion dorsale talo-crurale

Mise en tension des éléments post :

-                                              triceps sural

-                                              ligt post

Obstacle ant : butée du pilon tibial avec le col du talus.

 

Elements de stabilité passive de la charnière sacro-lombale ( L4-L5-S1)

Ecartement et frontalisation des PAP (+++)

Ligt ilio-lombaire ? 2 faisceaux - sup : oblique en dd, en ht, en avt

                                                            - inf (+++) oblique  en dd, en bas, en avt. ? retient L5

Aspect cunéiforme du disque inter vertébral entre L5-S1 (2x plus haut en avt qu’en arr)

Contrainte en flexion

Contrainte qui soumet une poutre à des forces co-planaires

Provoque une déformation appelée flèche

La flexion est une contrainte composée, elle associe compression + traction de part et d’autre de la fibre moyenne (ou neutre)

3 situations : - compression décentrée

                            - cintrage

                            - flambage

 

Fluage

Déformation engendrée par le temps, indépendamment des forces auxquelles est soumise la poutre.

 

Poutre composite

Association de 2 matériaux différents et unis solidairement et qui partagent les contraintes auxquelles ils sont soumis en fonction de leur module d’élasticité (Young) et leur moment d’inertie.

 

Pourquoi les contraintes ? avec la flexion au niveau des genoux?

La flexion éloigne le centre articulaire de façon considérable et rapide ? résultante ???

Il y a diminution et recul des surfaces d’appui ? majoration d’unité de contrainte/ unité de surface

 

Valeurs de pression selon RYDELL à la hanche

Mouvement d’élévation antérieure du membre inférieur, jambe tendue en position de décubitus dorsal ? R= 1,5P

Lors d’un appui contact du membre concerné R=1/8P=0,1P

Debout sans appui du membre concerné (en légère flexion de hanche) R=1/3P= 0,3P

 

Déviation la mieux supportée entre genou valgum et genou varum, expliquez !

Valgus :  - soulage appui condyle médial

-                                        rapproche genou de l’axe gravitaire ? ? bras de levier

? bien toléré

Varus :    ? bras de levier ? résultante ?

            ? très mauvais

 

Stabilité sterno-claviculaire

·                                 Passive :

  - heurtoir de farabeuf empêche avancée

  - première côte empêche recul

  - ligt costo claviculaire empêche élévation

   Active :

  - muscle subclavier

  - relais d’insertions musculaire

 

 

 

 

 

Déplacement articulaire du genou lors d’une flexion

Fémur mobile : - roulement vers l’arrière

                                - glissement vers l’avant

                                - recul méniscal

                                - rot med automatique

Tibia mobile :    - glissement circonférentiel tibia / fémur.

 

Vocation fonctionnelle du genou

Plan sagittal : - abaissement du centre de gravité vers le sol avec la flexion

Plan transversal : rotation du tronc dans l’espace quand pieds au sol et légère flexion des             genoux.

Plan frontal : - genu valgum ? ? bras de levier de G

 

Stabilité passive de la cheville

Articulaire : - frontal : - malléole encadre le talus ? 1 seul degré de liberté

                                                          ? empêche valgus/varus

                              - sagittal : - troisième malléole (bord post de la surface inf du tibia) empêche éventuel glissement du segment jambier.

Osseux : tibio fibulaire inférieur (TFI) =  pince malléolaire sur talus  stabilité augmente avec la flexion dorsale de la cheville par mise en tension des éléments de la TFI

Ligamentaire :  CIR varie mettant en tension en permanence certaines fibres les unes après les autres.

Subtalaire : pivot central au niveau de l’arrière pied est très important,  dont le fsc ant  du ligt talo-calcanéen interosseux lors des traumatismes est + atteint que le LCF .

Stabilité active : assurée par les muscles rétro malléolaires médiaux et latéraux.

 

Position d’immobilisation du membre sup.

Epaule : 40°- 40°- 40°

Coude : ½ flexions

                              Prono-supination intermédiaire

Poignet : légère extension+ légère inclinaison ulnaire

 

Rôle de l’ongle

Protection

Stabilisation

Prises fines

Réflecteur tactile (? contre-pression)

 

References :

Dufour, M ; Pillu, : M Biomecanique fonctionnelle Masson

Kapandji A,I : physiologie Articulaire Maloine

© 2013 JO & CO
Biomecanique fonctionnelle